Pourquoi évaluer les soft skills d’un candidat lors d’un entretien ?

avril 24, 2024

Dans le monde professionnel, évaluer les soft skills consiste à mesurer les compétences comportementales d’un candidat. Contrairement à l’étude des compétences techniques, cette technique prend en compte la personnalité et les aspects intangibles du postulant. Le déploiement de cette stratégie d’embauche nécessite l’application d’une approche spécifique. En d’autres termes, cela vise à observer sur le long terme les collaborateurs dans leur environnement professionnel. Cette appréciation permet à l’entreprise de trouver les points forts et les faibles de chaque membre afin d’identifier les points à améliorer.

Comment évaluer les soft skills pendant un entretien ?

Pour garantir un meilleur management des ressources humaines, il est essentiel d’évaluer les soft skills des employés et des nouveaux candidats. Quand ils sont dotés de bonnes compétences, ils pourront résoudre facilement et intelligemment les problèmes. Cela contribue à créer un environnement de travail plus productif.

Avez-vous vu cela : Annuaire des établissements scolaires : guide pour le créer

Lors de l’évaluation des soft skills, les responsables de la ressource humaine commencent par identifier les compétences à analyser. Cela comprend :

  • La communication professionnelle
  • La collaboration
  • La résolution de problèmes
  • L’organisation de temps
  • Le leadership

Ces éléments les aident à connaître les méthodes d’appréciation à adopter. Les recruteurs de l’entreprise collectent ensuite les données. Pour cela, ils programment des entretiens individuels avec chaque employé. Tout au long de la production, ils examinent leur comportement avec leurs collèges. Une fois les évaluations effectuées, ils comparent les réponses des employés avec les données récoltées.

A découvrir également : Est-ce un choix à privilégier la cantine d’entreprise connectée ?

Après l’examen des soft skills, ils procèdent au processus de feedback en donnant aux candidats des retours. Un modèle de retour structuré aide les employés à comprendre leurs forces et leurs points à changer. En fonction des résultats, des plans d’amélioration et de développement seront mis en place afin de maximiser les compétences nécessaires dans la production. Mais avant le feedback, l’étude attentive des soft skills est cruciale pour obtenir des indices précieux sur les comportements des candidats.

Les différentes méthodes d’évaluation des comportements des employés

Une entreprise utilise divers types de méthodes pour évaluer les soft skills des employés. Tout d’abord, il y a l’entretien comportemental structuré. Il consiste à poser des questions sur une situation antérieure afin de comprendre leurs comportements. Après une lecture des soft skills des candidats, les responsables étudient les réponses fournies et mesurent leurs potentiels.

Ils optent aussi pour les jeux de rôle. Avec cette option, les employés passent par un test en simulant des interactions professionnelles réelles. C’est un moyen pour voir leur capacité d’échanges et de collaboration. Il y a également la méthode d’évaluation 360° des soft skills. Celle-ci consiste à rassembler des feedbacks auprès des autres membres de l’entreprise, c’est-à-dire les superviseurs, les clients, les collègues, etc.

À part cela, les évaluateurs peuvent programmer une entrevue collective. Pendant cette réunion, ils regardent comment ces employés interagissent dans une équipe ou dans un groupe. En vérifiant leur participation, leur façon de s’exprimer, leur capacité à résoudre les problèmes, ces responsables seront en mesure de mesurer leurs compétences.

Les questions et sujets incontournables de l’évaluation

Évaluer des soft skills vise à obtenir une image complète des compétences des employés. Lors de l’entrevue, le recruteur analyse le professionnalisme dans les communications. Il note alors la capacité d’écoute, la manière d’exprimer et l’empathie.

Dans l’évaluation d’esprit d’équipe et de collaboration, ils vérifient l’aptitude des candidats à travailler en groupe. Ils étudient les capacités à résoudre des conflits de façon constructive. La capacité de s’adapter à des situations changeantes est également importante dans l’évaluation de soft skills dans l’organisation. L’entité valorise plus les employés qui savent ajuster leurs méthodes de travail avec les besoins de l’organisation. D’autre part, ci-après quelques exemples de questions qui pourraient se poser dans un entretien :

  • Avez-vous déjà travaillé en équipe et comment interagissez-vous avec les autres collaborateurs ?
  • Pouvez-vous partager votre expérience au sein de la société depuis votre intégration ?
  • Comment faites-vous pour gérer les désaccords avec vos collègues ou avec vos clients ?
  • Quelles idées proposez-vous pour améliorer votre productivité ?
  • Qu’est-ce qui vous motive le plus dans votre travail ?
  • Etc.

En abordant plusieurs sujets lors de la recontre, les évaluateurs des soft skills pourront déterminer efficacement les compétences des salariés. Pour les employés, ce sera le moment idéal pour démontrer leur polyvalence et leur capacité à tout gérer.

L’importance des soft skills dans l’entreprise

Les soft skills sont indispensables dans les entreprises. Ces compétences complètent l’expertise technique des employés. La fusion des soft skills et des hard skills garantit le succès de l’entité à long terme. La combinaison de ces deux types d’expériences crée aussi un environnement de travail plus dynamique où les employés pourront s’œuvrer en toute efficacité.

Les soft skills permettent aux employés de vivre dans un innovant. Ces compétences créent une ambiance de travail positive. Évaluer les soft skills favorise aussi la gestion des relations interpersonnelles. Ces soft skills améliorent même la satisfaction et la motivation des employés dans l’entreprise.

L’intégration des soft skills dans les critères de recrutement a pour objectif de sélectionner des candidats ayant des talents exceptionnels. Cela garantit l’amélioration de la productivité et les chiffres d’affaires de l’entreprise.

Avantages de l’évaluation des compétences comportementales pour l’entreprise et pour le candidat

La compétence comportementale est primordiale dans l’organisation. En effet, elle évalue les soft skills à partir des modèles spécifiques qui présentent une vue d’ensemble des compétences de chaque employé. L’étude de ces soft skills aident aussi les candidats à progresser dans leur carrière. 

Pour l’entreprise

Évaluer les soft skills permet à l’entreprise de mieux identifier les comportements des employés. Il s’agit d’un ensemble d’outils à utiliser pour rehausser les valeurs de leur capacité. Cela réduit le risque de recrutement des candidats mal adaptés, ce qui maximise le temps et minimise les dépenses.

En reconnaissant le potentiel des employés, les responsables de recrutement auront la capacité de distinguer ceux qui sont doté de compétences de leaderships. Ces derniers auront plus de chance dans les évolutions de poste.

Pour le candidat

Après l’évaluation, le candidat comprendra mieux ses points forts et ses faiblesses. Cela aide cette personne à trouver des axes d’amélioration afin de réussir dans l’entreprise. Ces domaines de développement peuvent être :

  • L’amélioration de la capacité à s’exprimer et à transmettre des informations de façon plus claire.
  • L’évolution de l’aptitude à travailler en groupe.
  • Le développement de l’expertise liée à l’organisation de temps et de problèmes.
  • La capacité de trouver la meilleure solution à adopter.
  • L’amélioration de la créativité.
  • Etc.

En maitrisant ces points, le candidat aura une meilleure performance au sein de l’entreprise. Cela signifie qu’il a une bonne productivité et des résultats solides. Cela favorise même son épanouissement professionnel. Pour l’employé, cette évolution de poste lui permet d’explorer de nouveaux domaines. Cela lui apporte une grande valeur ajoutée significative. En bénéficiant de cette opportunité, il se sentira plus valorisé et reconnu pour ses participations. Ce sentiment renforce sa confiance en soi et sa motivation.

D’ailleurs, l’entreprise peut programmer une formation axée sur le renforcement des soft et des hard skills. Cela permet de favoriser l’échange et le leadership dans l’entreprise. L’objectif principal de ce stage est d’améliorer la façon dont chaque individu interagit face à n’importe quel problème. Dans la majorité des cas, les formateurs planifient des ateliers interactifs, des sessions de coaching, des séminaires ou d’une discussion individuelle. Le choix dépend des besoins de l’entreprise.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés